Troubles du sommeil

Jean est enseignant dans le secondaire.
Il se plaint de migraines répétitives, de troubles du sommeil et d’un cerveau « qui fonctionne en continu ».
Après trois séances de neurofeedback, Jean se sent plus posé, plus zen.
Il constate que les bruits de la rue ne le dérangent plus la nuit.
Il dort !!!
Il continue encore quelques séances de neurofeedback pour gérer son stress.
Il se sent nettement mieux en quelques séances de neurofeedback.
Il dit avoir été transformé par les séances de neurofeedback.

Témoignage : Martine Goret


Une femme de 80 ans se réveille tous les jours vers 4h du matin déprimée avec des idées très noires.
À son réveil elle a l’habitude de prendre un antidépresseur pour se rendormir jusqu’à 8h, l’heure ou elle entame sa journée.
Après 2 séances de neurofeedback elle se réveille pour la première fois depuis très longtemps vers 8h.
Elle commence sa journée en se sentant bien dans sa peau et sans besoin de recourir à son antidépresseur habituel.

Témoignage : Ron Scheiner Sigal


"J’ai débuté les séances de neurofeedback sur les conseils d’un proche, sans savoir vraiment à quoi m’attendre.
Après quatre séances de neurofeedback, je me suis rendu compte que je dormais beaucoup mieux, je m’endormais plus facilement et ne me réveillais plus pendant la nuit.
Par ailleurs, ma capacité de concentration s’est nettement améliorée. J’aimerais pouvoir faire des séances de neurofeedback avant mes examens, je sais que cela me serait utile.
Avant les séances de neurofeedback, j’avais très régulièrement des crampes nocturnes, elles ont disparu.
J’étais également très sensible à la chaleur, maintenant j’y suis nettement plus tolérant.
J’avais souvent des fringales et je mangeais beaucoup de sucre, je n’ai plus ces fringales et cette envie de sucre.
Enfin, au niveau de mon tempérament, j’arrive beaucoup plus facilement à rester calme et je suis moins impulsif et irascible". Lucas, 15 ans, Lycéen

Témoignage via : Nathalie Berlon


Maude vient de la Picardie.
Elle souffre de troubles du sommeil, de ruminations, de phobies, elle se sent dépassée, inquiète.
A l’issue de la première séance de neurofeedback « j’ai plus de distance avec les situations, même en avion, habituellement je suis hystérique mon conjoint m’a trouvé plus détendue ».
Les ruminations diminueront à la 4ème séances de neurofeedback.

Témoignage : Jean-Michel Liberman


Sacha, 15 mois, dort très mal depuis quelques mois.
Elle est agitée, nerveuse.
Le soir, elle pleure pendant des heures, jusqu’à ce que ses parents la prennent dans leur lit où elle termine sa nuit entrecoupée de cauchemars et de pleurs.
Les parents ont consulté sans solution.
Après quatre séances de neurofeedback, Sacha, dort très bien dans son lit.
Elle est calme et ne fait plus de colères.
Elle a retrouvé sa joie de vivre et les parents leur sérénité.

Témoignage via : Catherine Caillon