Troubles déficitaires de l’attention et hyperactivité (TDAH)

« Mon fils a dix ans, il y a deux ans, on l’avait diagnostiqué comme un enfant TDAH ; au début nous avons pris le chemin le plus facile (donner du risperdal, un neuroleptique utilisé pour calmer les pulsions).
Malgré le fait que nous étions (mon mari et moi) contents de son changement, le fait que notre enfant prenne des médicaments à son jeune âge nous rendait très tristes ; à la même époque une amie m’avait parlé des bienfaits du neurofeedback pour la ménopause et pour le déficit d’attention, le sommeil, etc. Donc je suis allée sur internet et j’ai trouvé le site officiel de « neurofeedback France » et j’ai alors contacté un praticien pour commencer les séances de neurofeedback.
Au début nous ne voyions pas trop l’effet sur notre fils car nous étions dans la période du retrait du médicament. Mais après nous avons vu un enfant plus créatif, il s’est mis à écrire des textes, comme pour faire un film, il était aussi très créatif en arts plastiques.
Nous avons exposé dans notre maison quelques uns de ses travaux d’arts plastiques. A l’école il a fait une super année avec le meilleur livret que nous n’avions jamais eu, avec de nets progrès dans tout ce qui parle du respect des règles et de la vie en société.
J’ai personnellement eu l’opportunité de faire une séance de neurofeedback, je suis toujours en train de courir à droite et à gauche, mon cerveau tourne tout le temps. Après la séance de neurofeedback j’ai eu la sensation d’avoir fait du yoga du cerveau. Dans le yoga on se sent très léger du corps, avec les séances de neurofeedback on sent comme si la tête flottait, tellement on est relaxé».

Témoignage via : Consuelo Sanchez

Nora est une femme de 26 ans venue pour améliorer son TDAH (trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité) pour lequel elle prend aussi un médicament.
Le médicament semble agir sur son hyperactivité, mais c’est son angoisse, souvent majeure, qui est grandement calmée par les séances de neurofeedback, comme si elle avait pris des tranquillisant dit-elle (elle connaît leur effet pour en avoir pris souvent). Sa concentration redevient normale, alors qu’à un moment où elle n’avait pas pu venir elle était dans une grande confusion.
Après huit séances de neurofeedback, elle prend de moins en moins de médicament, n’a plus d’épisodes de panique alors qu’elle vit une situation très stressante : elle prépare une thèse de philo alors que le français n’est pas sa langue maternelle.

Témoignage via : Jean-Pierre Ledru

Florence est une jeune femme qui présentait de gros problèmes de représentation spaciale.
Elle ne mémorisait pas la disposition d’un appartement, l’organisation des rues de sa ville, pas plus que le plan du métro.
Elle ne trouvait pas de travail car son handicap était toujours une gêne quelle que soit la tâche qui lui était demandée.
Elle est arrivée chez moi assez désespérée parce qu’elle sentait que tout lui était compliqué à cause de son trouble.
Après 2 séances de neurofeedback seulement, elle m’annonce qu’elle ne s’est pas perdue pour venir à son rendez-vous, qu’elle n’a pas demandé son chemin non plus.
Puis elle a décidé de passer un entretien d’embauche comme hôtesse d’accueil dans une entreprise.
Non seulement on lui a proposé la place mais elle a été confirmée après la période d’essai.
La dizaine de séances de neurofeedback a contribué à transformer entièrement la vie de Florence.

Témoignage : Anne Maury

Laura est une jeune fille de 12 ans qui avait de gros problèmes de concentration à l’école et qui se plaignait de ne pas avoir d’amis.
Elle était sûre de n’être pas aimée des élèves de sa classe et elle se repliait de plus en plus sur elle-même.
Elle est venue régulièrement faire des séances de neurofeedback et elle a senti que les choses s’amélioraient pour elle.
Ses parents ont d’abord constaté qu’elle faisait ses devoirs sans devoir lui rappeler, puis elle a réussi à lire un livre en entier.
Ensuite elle a commencé à se sentir mieux avec les autres jusqu’à être invitée aux goûters d’anniversaire etc.
Laura est véritablement soulagée et a confiance en elle grâce aux séances de neurofeedback.

Témoignage : Anne Maury

Chloé a 8 ans et des problèmes scolaires.
Elle est venue faire une séance, ce n’était pas gagné !!!
Elle était tellement apeurée que j’ai du faire une séance de neurofeedback à sa maman pour qu’elle se rende compte que cela ne faisait pas mal !!!
Elle accepte d’en faire une et pendant la séance de neurofeedback, nous avons vu avec la maman un sourire des plus radieux sur le visage de cette demoiselle.
Pendant ses vacances, elle a réclamé à sa maman de revenir.
Cette jeune fille, qui était si introvertie qu’elle ne disait rien, se met à dire bonjour et discuter avec les voisins du quartier.
Elle est détendue et est très contente de reprendre l’école.

Témoignage : Magali Jaffres

" J’ai commencé les séances de neurofeedback car j’avais des problèmes de trouble de l’attention qui me gênaient beaucoup dans la vie de tous les jours.
Les effets de ce traitement ont été très positifs, aujourd’hui j’ai l’esprit beaucoup plus clair avec moins de pensées parasites.
Je suis ainsi capable de lire ou d’écouter de la musique plus facilement et plus longtemps.
J’ai aussi plus de facilité à organiser ma vie, je ne remets plus tout au lendemain et ma mémoire est meilleure.
De même les douleurs que j’avais dans les jambes quand je restais immobile ont totalement disparu et mon sommeil est de meilleure qualité, ce qui me permet d’avoir plus d’énergie et de faire plus de choses.
Les séances de neurofeedback ont donc eu de nombreux effets positifs sur moi et m’as permis de mieux contrôler ma vie, d’être ainsi plus heureux."

Témoignage via : Anne Maury

Marianne a des problèmes de concentration, de mémorisation. Elle manque d’énergie.
Elle est venue faire une quinzaine de séances de neurofeedback.
Au fur et à mesure des rendez-vous, elle a ressenti un bienfait presque magique par rapport à tous ses troubles (énergie, concentration, mémorisation, sommeil).
Elle s’est même rendue compte que sa vue était plus nette.
Elle s’est sentie revivre et retrouver une personnalité qu’elle avait perdue petit à petit. »

Témoignage : Anne Maury


Caroline vient pour des problèmes de rapidité d’élocution, de concentration (elle constate qu’elle est obligée de relire plusieurs fois une phrase avant de la comprendre).
Elle est sûre qu’elle a quelque chose qui dysfonctionne au cerveau.
Elle a passé un IRM dont les résultats n’ont rien donné d’anormal.
Après 8 séances de neurofeedback, elle a retrouvé son débit de parole, elle peut lire beaucoup plus longtemps sans se déconcentrer.
Elle a même remarqué qu’elle avait souvent de légères migraines et qu’elles ont disparu.

Témoignage via : Anne Maury


Une fille de 11 ans a des difficultés d’apprentissage.
Elle est très lente à l’école, elle lit difficilement et s’arrête sur des mots très simples.
Elle n’arrive pas à assimiler le texte qu’elle vient de lire.
Après 3 séances de neurofeedback, elle trouve le plaisir de lire.
Elle arrive à faire ses devoirs en une demie heure au lieu d’une heure et demie.

Témoignage : Ron Scheiner Sigal


Nathan est un garçon de 12 ans qui a toujours eu des résultats scolaires un peu justes.
Il arrive sans enthousiasme parce qu’il a déjà fait beaucoup de choses qui n’ont servi à rien.
Après trois séances de neurofeedback il dit "Et bien franchement je me sens mieux! Avant quand les profs parlaient, ça me lassait, maintenant ça va". Ensuite il a remarqué qu’il était plus attentif, plus autonome et qu’il s’organisait mieux. Au conseil de classe suivant, après huit séances de neurofeedback, il avait progressé dans toutes les matières et était monté de presque deux points de moyenne générale.

Témoignage : Marie Bonleu