Dépression

Joëlle a 52 ans. Elle est sous antidépresseurs depuis plusieurs mois. Vivant dans la précarité, elle vit au quotidien dans l’inquiétude.
Elle nous signale: « L’antidépresseur supprime les pensées négatives envahissantes, mais laisse une certaine lourdeur, qui a commencé à partir de la deuxième séance de neurofeedback, une énergie plus légère plus facile de passer à l’action.
J’ai plus envie de faire des choses.
Après 9 séances de neurofeedback, elle estime que les bonnes choses tiennent et dit « je suis plus anxieuse et nerveuse que déprimée. Par rapport à ce que je dois faire ou devenir ».

Témoignage : Jean-Pierre Ledru


Andrée a 42 ans. Elle prend contact avec moi pour soigner la dépression. Rencontrant des difficultés de couple, elle ne voit plus du tout où elle en est.
Elle se sent de plus en plus mal, a des soucis de sommeil, prend de plus en plus souvent de l’alcool et pense au suicide.
Après trois séances de neurofeedback, elle constate ne plus rechercher la boisson, se sentir plus calme et mieux gérer la situation.
Elle est parvenue à discuter avec son mari et à trouver des solutions pour continuer.
Après 11 séances de neurofeedback, elle se sentait beaucoup mieux et est passée à une séance de neurofeedback par mois (qu’elle a poursuivi pendant 3 mois).

Témoignage : Martine Goret


Nadia, 40 ans est déprimée depuis longtemps.
Elle trouve que sa vie stagne, elle a un travail alimentaire.
En arrivant à la deuxième séance de neurofeedback elle me demande s’il est possible que ça marche aussi vite.
Elle est rayonnante, fait des nouvelles rencontres.
Après la troisième séance de neurofeedback elle s’inscrit à une formation professionnelle.

Témoignage : Ron Scheiner Sigal


Claire a 35 ans. Elle se sent triste et déprimée, "peut-être depuis toujours", elle est souvent de mauvaise humeur, n’a pas de concentration, s’énerve vite après ses enfants, dort beaucoup dans la journée et a quelques kilos en trop parce qu’elle grignote.
Après la première séances de neurofeedback, elle dit qu’elle a passé le meilleur week-end depuis longtemps.
Après dix séances de neurofeedback, elle se sent bien tout le temps, ne dort plus dans la journée, n’a plus de coups de déprime ni d’énervement, est plus souriante et a même perdu cinq kilos.

Témoignage : Marie Bonleu


« J’ai fait une grave dépression il y a quelques années.
En septembre dernier, j’ai reconnu les premiers signes qui m’alertaient d’une rechute.
J’ai commencé à faire des séances de neurofeedback.
Non seulement, je me sens tout à fait bien à présent, mais en plus j’ai retrouvé le sommeil.
Je faisais 4 nuits « blanches » par semaine, maintenant je dors vraiment bien. » Fabrice, 60 ans.

Témoignage via : Pascale Besnier